Ne pas mettre de récipient en plastique dans le micro-ondes

Ne pas envelopper de plastique pour passer au micro-ondes...Une dioxine chimique peut causer le cancer, spécialement celui du sein.
Les dioxines sont hautement dangereuses pour toutes les cellules de notre corps. Ne congelez pas vos bouteilles d'eau, parce que ça libère les dioxines du plastique.
Récemment, Edward Fujimoto, a parlé des dioxines qui sont si mauvaises pour nous.
Il a dit que nous ne devrions pas chauffer les aliments au micro-ondes en utilisant des récipients de plastique.

Ceci s'applique particulièrement aux aliments contenant des graisses.
Il a dit qu'avec la combinaison des graisses, des hautes températures et du plastique, il résulte des dioxines dans les aliments et finalement, dans les cellules du corps. 
A leur place, il recommande d'utiliser du verre, ou les récipients de céramique, pour réchauffer les aliments... Vous obtiendrez les mêmes résultats, sans les dioxines.

Le papier en lui même n'est pas mauvais, mais vous ne savez pas ce qu'il contient comme éléments. Il est plus sûr d'utiliser le verre trempé ou équivalent.

Il nous a rappelé que, voici quelques temps, certains selfs de restauration rapide ont changé de récipients, passant du plastique style polystyrène au papier. Le problème des dioxines était l'une des raisons de ce changement. Il nous a également indiqué que les emballages de plastique comme le film étirable sont aussi dangereux quand on les met dessus pour cuire les aliments au micro-ondes. A mesure que l'aliment est bombardé par les ondes, les hautes températures entraînent réellement la dilution de l'emballage plastique et les dioxines dangereuses sont libérées sur l'aliment.



Ps du webmestre : Il y a longtemps que nous nous sommes débarrassés du four micro-ondes, ainsi que des boites en plastiques.
Le plastique contient souvent des molécules toxiques telles que le Bisphénol A * (qui est maintenant interdit en Europe), et les phtalates*.


Pierre Danis

    * La toxicité du phtalate, comme celle du bisphénol A, dépend principalement de sa capacité à migrer du plastique dans le corps humain. Autrement dit, tout plastique n'est pas toxique du fait qu'il contient des phtalates (cf. article PET). Le risque, qui porte de façon plus certaine sur la reproduction humaine, varie selon la masse corporelle, l'âge (surtout pour les fonctions de reproduction), la durée d'exposition, la nature du plastique, l'altération subie par le matériau et, bien sûr, la nature du phtalate. Enfin tout risque s'apprécie en regard d'un bénéfice, par exemple dans le cas des poches de sang.

    * Les effets secondaires provoqués par phtalates en concentrations relativement élevées chez les animaux en laboratoire sont : la baisse de la fertilité, l'atrophie testiculaire, la réduction du poids du fœtus, la mortalité fœtale, et des malformations. Certains phtalates possèdent également un effet perturbateur endocrinien et peuvent provoquer des anomalies du développement sexuel chez le jeune rat mâle exposé in utero. De plus, il a été enregistré des effets sur le foie, les reins et le système reproducteur mâle. Les effets varient d’un phtalate à un autre[9]. La dose journalière tolérable (NOAEL) pour les rats se situe entre 50 et 600 mg/kg/jour, la dose la plus basse à laquelle aucun effet toxique n'est observé chez l’animal est de 50 mg/kg/jour[10].

La toxicité des phtalates les plus employés, tel le DEHP, est assez bien connue. Il reste cependant quelques suspicions à propos des effets cancérigènes de ces phtalates. Bien que des effets aient été prouvés sur des rongeurs (tumeurs hépatiques), les mécanismes biologiques n’étant pas rigoureusement identiques, il n’est pas possible d’affirmer que les phtalates soient cancérigènes pour l’homme.

    * Les effets toxiques des phtalates dépendent de leur type et de leur concentration. Lorsque toutes ces expositions sont combinées, l'exposition individuelle est nettement plus élevée qu'on ne le pensait. Chez les enfants, on considère qu'ils sont plus exposés parce qu’ils absorbent une plus grande quantité d’aliments que les adultes par rapport à leur poids corporel et parce qu'ils portent des objets en plastique à la bouche.

Source : Wikipedia



 

Retour à l'accueil