InterviewAlimentation, cancers et maladies de civilisation
Henri Joyeux, chirurgien-cancérologue à la faculté de Montpellier, a donné une conférence à l'ESA.

1. Pourquoi et comment communiquez-vous sur les cancers?
2. Quelles sont les corrélations entre l'alimentation et les cancers?
3. Que faut-il donc manger selon vous?

1. Les cancérologues ont quatre missions : soigner, chercher, enseigner et informer le grand public. Le cancer a longtemps été un tabou, en France. Or, l'ignorance est un facteur aggravant. Il y a plus de cancers en 2004 qu'en 1984, car la population est mieux informée. Pour communiquer avec les gens sur un sujet aussi douloureux, j'ai choisi l'humour. C'est bien pratique. J'imagine qu'un patient m'aborde en me demandant : "Professeur, j'aimerais bien avoir un cancer!" Alors je lui explique comment faire pour avoir un tel type de cancer.Puis, je lui dis quelles réponses apportent la médecine et la chirurgie pour chaque pathologie.

2. Nous fabriquons nos cancers avec ce que l'on met dans notre corps! Aujourd'hui, nous estimons à 45% la part de cancers liés à de mauvaises habitudes alimentaires. Un chiffre en voie d'augmentation, puisque les dernières études se rapprochent de 50%. Un cancer ne tombe pas de la Lune: nous le fabriquons. Parmi les multiples causes à l'origine de cette maladie, l'alimentation occupe la première position. A ma patiente imaginaire qui veut avoir un cancer, je n'ai qu'à lui conseiller de fumer, de boire des alcools forts, des boissons brûlantes, de ne pas mastiquer, de manger vite ou d'être souvent constipé...

3. Il s'agit avant tout de manger mieux et meilleur. Je ne donne pas de régime. Je conseille de se régaler. Manger quatre fruits frais par jour est un excellent départ. Ils apportent le meilleur des sucres (le fructose), des oligo-éléments, des minéraux et des fibres (idéales pour évacuer). Prendre une option végétale plutôt qu'animale dans son alimentation. Et je ne dis pas qu'il faut être végétarien. Il faut aussi se bouger car la transpiration élimine les produits toxiques. Si vous restez des heures devant la télé, vous risquez l'ostéoporose!
Retour à l'accueil