Introduction


Le fléau de l’anorexie est un problème qui prend de plus en plus d’ampleur dans notre société d’aujourd’hui.     De la simple adolescente à la star de cinéma, cette maladie fait des ravages, emportant sur son passage des milliers de jeunes vies fragiles jusqu’au cimetière. Alors qu’il allait bon train pour une mannequin des années 50’ d’être plutôt ronde, les jeunes mannequins d’aujourd’hui se lancent dans des régimes tellement exigeants qu’elles semblent squelettiques. Nous allons non seulement tenter de comprendre les raisons psychologiques qui entraînent certaines jeunes filles dans la spirale de l’anorexie mais aborder ensuite un sujet parallèle qui n’est rien d’autre que l’anorexie spirituelle chez les chrétiens…
Anorexie Mentale
Commençons par voir ensemble ce que nous dit le dictionnaire sur l’anorexie ;
 Perte de l’appétit provoqué par un refus passif ou actif de s’alimenter. On reconnaît ses effets par un amaigrissement important qui conduit la personne  à un poids corporel inférieur à celui dont son métabolisme a besoin.


Qui sont les victimes de l’anorexie ?


Dans la grande majorité des cas recensés, 9 fois sur 10 il s’agit de jeunes femmes âgées entre 14 et 23 ans. C’est donc un fléau sur lequel les spécialistes de la santé publique se penchent de plus en plus étant donné le très jeune âge des personnes concernées. Plus le début est précoce, plus les dégâts sont sévères, plus la croissance et l’équilibre psychique de ces adolescentes sont compromis. Il devient ensuite très difficile pour une jeune femme de s’en sortir. Parmi tous les cas d’anorexie connus, on compte à peu près 10% de mortalité chez les anorexiques mentaux. Ce qui est relativement énorme ! 
Quels sont les signes chez l’anorexique?
 - perte de cheveux ;- abaissement de la température corporelle ;- rythme cardiaque ralenti ;- mauvaise circulation du sang ;- faible estime de soi (haine de soi) ;- incapacité de se concentrer ;- comportement de retrait.Ce repli sur soi cache souvent beaucoup de souffrance et un malaise profond qui trouve sa source dans des raisons psychologiques. Des traumatismes liés à un complexe physique, divorce des parents, abus, manque de confiance en soi, déception amoureuse,  conflit avec les parents et bien d’autres raisons…Si vous êtes en passe de devenir anorexique ou que vous ayez un ami ou un proche concerné par cette maladie, n’hésitez pas à vous adresser au ministère de la santé publique ou de surfer sur leur site. Ils sauront vous renseigner et vous diriger auprès d‘infrastructures médicales compétentes.


Anorexie spirituelle chez les chrétiens ?


 J’ai voulu parler de l’anorexie de ces jeunes filles pour arriver à faire un parallèle avec l’anorexie spirituelle que nous pouvons rencontrer dans nos milieux chrétiens et qui peut aussi nous guetter personnellement. Sans même le réaliser, beaucoup d’entre nous pouvons devenir des chrétiens anorexiques en perdant peu à peu notre appétit spirituel. En d’autres mots,  nous refusons volontairement de nous alimenter avec le  «Pain de la Vie. »  En parlant de nourriture, allons voir ce que la Bible nous en dit :à 1 Timothée 4 :6« En exposant ces choses au frères, tu seras un bon ministre de Jésus Christ, nourri des paroles de la foi et de la bonne doctrine que tu as exactement suivie. »


L’ apôtre Paul adresse cette recommandation au jeune Timothée : se nourrir avec les paroles de la foi. Il l’encourage à s’alimenter avec la lecture et la méditation de la Parole de Dieu. S’il voulait réussir à marcher en bon et fidèle chrétien, Timothée avait tout intérêt à se nourrir tous les jours des paroles de la foi. Si toi et moi voulons encore aujourd’hui marcher fidèlement avec Jésus, nous avons nous aussi à nous alimenter de la nourriture spirituelle de la Parole de Dieu,  de la communion fraternelle ou des enseignements donnés à l’église, sinon c’est l’anorexie qui nous attend au tournant.  

Effets de l’anorexie spirituelle
 Et une anorexie spirituelle, ça commence avec un amaigrissement de notre foi pour aboutir ensuite à une vie médiocre et sans victoires. Nous ne le remarquerons peut-être pas tout de suite,  mais quand on l’aura constaté, il sera peut-être trop difficile ou trop tard pour faire marche-arrière. C’est pour cette raison que la Parole nous encourage à :à Ephésiens 6 : 18« Faites en tout temps par l'Esprit toutes sortes de prières et de supplications. Veillez à cela avec une entière persévérance, et priez pour tous les saints. »Se nourrir quoi…


Qui est concerné ?

Les nouveaux convertis dans la foi éprouvent souvent dès leur conversion une grande joie et un enthousiasme. Ils sont comme naturellement poussés à se nourrir de la Parole de Dieu et à prier. Cela leur semble normal et évident. Mais avec les premières épreuves ou difficultés, les signes précurseurs d’anorexie peuvent se montrer très vite. Comment s’y prenaient les premiers chrétiens ? Voyons voir ensemble comment les nouveaux convertis évitaient le risque de l’anorexie au temps des apôtres,  dès le début de leur conversion :à Actes 2 : 41, 42« Ceux qui acceptèrent sa parole furent baptisés ; et, en ce jour-là, le nombre des disciples s'augmenta d'environ trois mille âmes.  Ils persévéraient dans l'enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain, et dans les prières. » 

Et les plus anciens dans la foi ? Sont-ils eux aussi concernés par l’anorexie spirituelle ? Et bien, autant que les nouveaux convertis, peut-être même courent-ils plus de risques, surtout les chrétiens qui « se reposent » sur leurs 20, 30 ou 50 années de foi ! Si une vie chrétienne vieille de 50 ans est devenue un rituel monotone qui ne produit plus des fruits, alors c’est que cette âme souffre d’anorexie spirituelle depuis des années, même en fréquentant les cultes.  La négligence et la paresse spirituelles peuvent s’installer chez tout le monde.

à Galates 5 :7
« Vous couriez bien : qui vous a arrêtés, pour vous empêcher d'obéir à la vérité ? »


Peut-on en mourir ?

Nous avons  appris que l’anorexie mentale chez les patientes pouvait entraîner dans le pire des cas une mortalité de 10%. Et pour les chrétiens anorexiques ? Que se passe-t-il ? A combien s’élève aujourd’hui la mortalité spirituelle dans nos églises ? 10% ? 20% ? 50% ? 80%... ? La seule chose dont nous sommes certains et qui nous intéresse vraiment c’est de savoir si nous sommes disposés à persévérer jusqu’à la fin.  Alors, si nous sentons que l’anorexie nous guette, demandons au Seigneur de nous aider à lui consacrer entièrement notre vie, ou alors, nos noms pourraient figurer eux aussi dans cette lettre de Paul à Timothée :à 2 Timothée 4 : 10« car Démas m'a abandonné, par amour pour le siècle présent, et il est parti pour Thessalonique ; Crescens est allé en Galatie, Tite en Dalmatie. » Je n’ai pas envie que Jésus dise ça de moi un jour, et vous ?


Comment éviter l’anorexie?

En persévérant dans la méditation de la Parole et en entretenant une vie de prière, le chrétien vigilant saura s’apercevoir si certains signes d’anorexie se pointent à l’horizon. S’il décide de s’abandonner complètement dans les mains de Dieu, il pourra lui aussi traverser des épreuves avec ses hauts et ses bas, mais il se gardera de  courir aveuglément dans une vie superficielle :
 -  Perte de confiance en Dieu-  Tiédeur spirituelle-  Zèle pour Dieu ralenti-  Mauvaise croissance spirituelle-  On ne s’aime plus et on n’aime plus  les autres-  Incapacité de se concentrer devant Dieu-  Retrait, isolement par rapport à l’église


Conclusion

La solution évidente contre l’anorexie c’est de s’alimenter. Que ce soit dans le cas de l’anorexie mentale mais aussi et surtout dans le domaine de l’esprit. Les jeunes filles anorexiques éprouvent beaucoup de difficultés à l’idée de devoir affronter un repas. Et c’est aussi peut-être le cas lorsque nous menons une vie spirituelle anorexique. Fréquenter les cultes, prier et méditer la Parole de Dieu tous les jours sont autant de démarches qui peuvent paraître « lourdes » ou « indigestes » pour le chrétien anorexique. Mais c’est pourtant vital s’il veut se maintenir en bonne santé. Non pas « survivre »  mais être en bonne santé, se nourrir de l’espérance céleste...   

 à Hébreux 5 : 12, 13, 14« … vous en êtes venus à avoir besoin de lait et non d'une nourriture solide. Or, quiconque en est au lait n'a pas l'expérience de la parole de justice ; car il est un enfant. Mais la nourriture solide est pour les hommes faits, pour ceux dont le jugement est exercé par l'usage à discerner ce qui est bien et ce qui est mal. »à Hébreux 6 : 11, 12« Nous désirons que chacun de vous montre le même zèle pour conserver jusqu'à la fin une pleine espérance, en sorte que vous ne vous relâchiez point, et que vous imitiez ceux qui, par la foi et la persévérance, héritent des promesses. »

Alimenter notre vie spirituelle, ce n’est pas seulement aller au culte, faire sa petite lecture biblique et prière quotidienne, mais c’est un style de vie, c’est entretenir son esprit avec les pensées qui sont en Christ. C’est aussi le louer à notre façon, au travers de la musique, à travers le temps que nous consacrons à l’adorer durant la journée, c’est rester en relation intime avec le Seigneur dans les simples choses de la vie, naturellement, spontanément…


L’anorexie


Toutes les réponses aux questions ne sont pas nécessairement reprises dans l’étude. Il est utile de relire le contexte des versets tirés de la Bible afin de retrouver les éléments de réponse. Un maximum de points sera donné à ceux qui auront pris le temps de bien argumenter en faisant des recherches.

1) Connaissez-vous un ami ou un proche qui souffre d’anorexie physique? Si oui, comment comptez-vous l’aider à s’en sortir ?

 

2) Comment décrirais-tu le chrétien anorexique ? Explique avec tes mots.

 


3) Peut-on être un chrétien assidu aux réunions de culte et en même temps anorexique dans la foi ?

 


4) Pensez-vous qu’un chrétien sauvé par grâce puisse un jour mourir d’anorexie spirituelle ?

 

 

Le théologien célèbre Jean Chrysostome a dit un jour : « De grâce, ne vous contentez pas de les regarder, ces adorables paroles. Il faut vous en nourrir, vous les assimiler; la vraie cause de nos maux, c'est l'ignorance de la Parole de Dieu. Votre ennemi lance continuellement contre vous de nouveaux traits. C'est pourquoi, vous avez un besoin continuel de trouver votre force dans la Sainte Écriture. »  Peux-tu t’identifier personnellement  à ce qu’a dit cet homme ? Et si oui, donne un exemple concret des bienfaits que la nourriture de la Parole a apporté dans ta marche avec Dieu.

 

 

POURQUOI VIVAIENT-ILS SI LONGTEMPS ?


 

Retour à l'accueil