13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 16:07

Le danger des plombages dentaire, de l’amalgame dentaire pour votre santé

Un amalgame dentaire est un dispositif qui permet de réparer une dent en remplissant la cavité cariée. Il résulte de la réaction physico-chimique d’une poudre contenant une combinaison de métaux (argent, étain et cuivre) avec du mercure. Anciennement appellé plombage dentaire.

L’ amalgame dentaire contiendrait un fort pourcentage de mercure.

C’est cette présence massive de Mercure le rend toxique, même si de nombreux porteurs ne présentent pas de symptômes.
Les sensibilités individuelles, en effet, sont telles que nous réagissons différemment à toutes les agressions.

De nombreux procès ont eu lieu, une vraie guerre des plombages
pour les dents. Ils ont été souvent gagnés par les plaignants dans de nombreux pays.
Les démonstrations les plus spectaculaires de la toxicité du Mercure dentaire ont été administrées en Allemagne à Tübingen et à Kiel.
Elles utilisent des techniques mathématiques de statistiques totalement irréfutables.

Malgré cela, un seul pays européen a osé avouer l’erreur et assumer la prise en charge des conséquences de cette erreur dentaire.
Il s’agit de la Suède dont le gouvernement a déclaré : « Nous nous sommes trompés sur l’amalgame dentaire ».
Le danger de l’amalgame est prouvé, des métaux passent dans le corps :
Des études scientifiques le prouvent, en Suède, en Allemagne, mais elles sont peu nombreuses. En France, c’est une thèse qui démonte le mythe de l’amalgame inoffensif. Dans chaque plombage, on trouve en effet environ 1g de mercure. Ainsi, certains scientifiques pensent qu’au bout de 10 ans, à
force de mastiquer les aliments, et avec la salive qui dissoud un peu les métaux, les deux tiers du mercure initial sont partis. Or, quand il s’en va, une partie passe à l’état de vapeur, descend dans les poumons, passe dans le sang et se dissoud dans les graisses du sang. Puis il va aller se loger dans le cerveau. Jusque là, le mercure est à l’état de métal, il n’est pas nocif. Mais dans le cerveau, il va être oxydé et transformé en sels de mercure et là, il peut faire des dégâts.

Les risques de l’amalgame dentaire, plomb dentaire :
Deux versions s’opposent. D’un côté, pour l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la Direction générale de la santé et les dentistes, il n’y a aucun danger.
De l’autre, il y a quand même des études scientifiques très sérieuses qui ont été publiées sur le sujet et qui montrent que ces sels de mercure endommagent les neurones et que, dans certains cas, ils peuvent entra
îner une tumeur au cerveau, voire accélérer une sclérose, sans toutefois déclencher l’apparition de cette sclérose.
Il faut quand même souligner que quand il était secrétaire d’état à la santé, Bernard Kouchner a recommandé de ne pas poser ces plombages sur les femmes enceintes et les jeunes enfants. Un simple principe de précaution dit l’ordre des dentistes.

Il ne faut pas enlever ses plombages en allant chez son dentiste :
Tout le monde est d’accord, surtout, il ne faut pas se faire enlever les amalgames dentaires. D’ailleurs aucun dentiste français ne le fera, pour la bonne et simple raison qu’en retirant un plombage, le patient risque de respirer en quantité importante ces vapeurs de mercure.

 

 

Commentaires d'une dentiste :


Je suis dentiste. Je pose des amalgames et des résines composites.

Certes, les amalgames dentaires relarguent du mercure, mais ce que vous semblez ignorer, comme la majorité (dentistes compris), c'est que les résines composites, relarguent elles-aussi des composés toxiques.

En effet, ces résines durcissent par réaction de polymérisation. Or, lorsqu'elles ne sont pas entièrement polymérisées (ce qui est le cas quand elles sont montées et collées directement en bouche en une seule étape, mais pas quand elles sont montées en laboratoire de prothèse puis collées en bouche), relarguent tout un tas de choses pas très clean.


En voici une liste non exhaustive : Bis-GMA, TEGDMA, Bis-EMA, UDMA... Ce sont des molécules monomères qui sont allergisantes, cytotoxiques, cancérigènes, avec des effets sur les réactions immunitaires locales.
De plus, quand elles vieillissent, les résines composites se dégradent et relarguent entre autres du bisphénol A (le fameux !) et du formol.
J'aimerais que ces informations soient AUTANT MEDIATISEES que le fait que les amalgames dentaires relarguent du mercure, du cuivre, de l'étain, de l'argent et divers alliages issus du mélange de ces différents métaux.
Cela forcerait la profession à une énorme remise en question sur la dangerosité des produits que nous mettons tous les jours dans la bouche des gens, question qui me taraude depuis que j'ai pris conscience en de la composition de ces produits.
Cela donnerait aussi un grand coup de pied dans la fourmilière et permettrait d'empêcher le "lobby" des vendeurs de résines composites de dormir sur ses deux oreilles.

Par ailleurs, il faut savoir les résines composites sont très sensibles à l'humidité. Leur manipulation doit suivre un protocole très rigoureux (beaucoup plus rigoureux que celui des amalgames dentaires). En France, elles sont souvent mal utilisées car apparues assez récemment, beaucoup de dentistes n'ont jamais appris à les manipuler, si ce n'est par les commerciaux qui les leur vendent. Et comme mes confrères ne jugent souvent pas utile d'assister à des formations continues leur permettant de maîtriser les protocoles opératoires, ces résines mal utilisées relarguent donc d'autant plus de matériaux non polymérisés. Par ailleurs, quand elles sont mal utilisées, elles entraînent énormément de récidive de carie, simplement du fait qu'elles sont mal collées et donc non étanches. Alors que les amalgames dentaires eux, sont plutôt anti-bactériens et ont tendance à éviter les récidives de caries, même lorsqu'ils sont mal utilisés. Il n'y a donc pas qu 'une question de santé générale, mais aussi une question de santé dentaire.

Cordialement.
Anonyme

Partager cet article

Published by pierre - dans maladie-sante
commenter cet article

commentaires

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog