Les effets de la caféine


La caféine est une substances qui appartient à la famille des méthylxanthines. La caféine est un psychostimulant qui a pour principaux effets d’accélérer le rythme cardiaque au bout de quelques minutes puis de provoquer une sensation de réveil. Cette sensation se manifeste par un blocage des récepteurs de l’adénosine, neurotransmetteur inhibiteur.

La caféine est largement consommée dans le monde sous forme de café et de boissons type cola.

Les effets de la caféine à court terme sur la santé :
(Avec une faible dose de caféine)

 La caféine entraîne une vasodilatation.
 Des effets au niveau des systèmes cardiovasculaire, respiratoire et gastro-intestinal.
 Action au niveau des muscles squelettiques, du flux sanguin rénal, de la glycogénolyse et de la lipolyse.
 Contraction des vaisseaux sanguins, d’où ses propriétés d’anti-migraines.
 Stimule le travail intellectuel, favorise l’éveil.
 Une dilatation des bronches.
 Une hausse du rythme métabolique.
 Une hausse de la tension.
 Une augmentation de la fréquence de la miction.
 Une hausse de la température du corps.
 Une réduction de la durée du sommeil.
 Réduit l’appétit, facilite la digestion.
 Une stimulation de la secrétion de bile par la vésicule biliaire.
 Une stimulation de la secrétion de suc pancréatique.
 Une stimulation de la secrétion acide de l’estomac le suc gastrique.
 Apparition de diarrhée.

Les effets de la caféine à long terme sur la santé :
(Principalement avec une forte dose de caféine, cependant les tolérances individuelles varient énormément et ces effets peuvent apparaître chez certaines personnes à doses plus modérées)

Une prise trop importante de caféine peut conduire à une intoxication, les symptomes :
 Une insomnie.
 De la nervosité.
 Une excitation.
 Un phénomène de flushing cutané (visage tout rouge).
 Une augmentation de la diurèse.
 Des troubles gastro-intestinaux.
 Des contractions musculaires involontaires.
 Des pensées et propos décousus.
 De l’arythmie cardiaque.
 Une agitation psychomotrice.
 Une augmentation de la fréquence cardiaque.
 Une hypertension transitoire
 Des brûlures d’estomac.
 Des tremblements des mains
 Une mauvaise coordination des mouvements.

Une consommation régulière de plus de 600 mg par jour (environ huit tasses de café) peut provoquer :
 Une insomnie chronique
 Une angoisse
 Une dépression persistante
 Un dérangement au niveau de l’estomac fréquent.

Effets sur le sommeil :


L’ingestion de caféine entre 30 et 60 minutes avant d’aller se coucher allonge le temps d’endormissement, raccourcit le temps de sommeil total et donne une mauvaise impression sur la qualité du sommeil.
Elle est également responsable d’une augmentation de la durée du stade 2 du sommeil et d’une diminution de celles des stades 3 et 4.
L’intensité et la durée de ces effets sur le sommeil varient selon les personnes, en fonction de leur capacité d’élimination plus ou moins rapide de la caféine.

( Source : Agence de santé publique au Canada )

 Mais attention, une consommation régulière de 350 mg de caféine (quatre tasses de café) par jour entraîne une forme de dépendance physique.
Les symptômes de sevrage comprennent entre autres de graves maux de tête, une irritabilité et de la fatigue.
Tout de même, au delà de 500 mg de caféine par jour, les personnes doivent être incitées à réduire ou à arrêter leur consommation.
 
La teneur en caféine en mg pour les boissons (1 litre) :


Le Pepsi© 112,5 mg de caféine.
Le Pepsi Light© 108 mg de caféine.
Le Coca Cola© 102 mg de caféine.
Le Coca-Cola Light© 137 mg de caféine.
Le Canada Dry© 90 mg de caféine.
Le Nestea© 79,5 mg de caféine.
L’ice Tea© 34 mg de caféine.

La teneur moyenne en caféine en mg pour le café (un mug) :

Un Café filtre 145 mg de caféine.

Un Café soluble 107,5 mg de caféine.
Un Café expresso 77 mg de caféine.
Un Café filtre (Décaféiné) 5,6 mg de caféine.
Un Café instantané (Décaféiné) 2,5 mg de caféine.


On dit souvent que le café pris avant de se coucher empêche de s’endormir au volant mais c’est faux, l’effet de la caféine sur le sommeil est un effet décalé.
Tandis que l’effet d’accélération cardiaque est quasi immédiat, la caféine a un pic d’activité
sur la balance sommeil/veille au bout de cinq heures.
Un café pris en fin d’après-midi serait ainsi davantage capable de freiner l’endormissement.

Le café long ne possède pas moins de caféine que le café court, la caféine est soluble dans l’eau.
Plus on met d’eau, plus on augmente la quantité de liquide où la caféine peut se dissoudre, et plus on extrait de caféine.
Dans l’expresso où le temps d’infusion est court et la quantité d’eau faible, il y a donc peu de caféine mais autant d’arômes que dans le café dilué.

Au cours de la grossesse, une forte consommation de caféine devrait être évitée.
Des recherches récentes ont montré certains liens éventuels entre une forte consommation de caféine et des problèmes à la naissance.

La caféine est classée dans la catégorie des substances moyennement toxiques, certaines personnes classent la caféine dans la catégorie drogue.

Note du webmestre :   Vous pouvez ètre en pleine forme dés le matin sans dopant...  

Retour à l'accueil