Cela fait 30 ans qu’un chercheur britannique, un certain Alex Jeffreys, a découvert que chacune des cellules de notre corps dispose de l’ensemble de notre empreinte génétique. Il s’est rendu compte que le noyau que possède chaque cellule, de n’importe quel animal ou végétal, contient de l’ADN. L’acide désoxyribonucléique, composé de bases nucléiques, de désoxyribose et de groupes phosphatiques. Ces ensembles microbiologiques composent eux-mêmes des allèles, qui forment des chromosomes qui s’assemblent en paire. Un être humain possède 23 paires de chromosomes. 22 paires d’autosomes portant les informations génétiques générales, et une dernière présentant l’identité sexuelle de l’individu : son genre.

.

En 30 ans, la maitrise de cette science a permis d’améliorer un certain nombre de domaines d’identification des individus. Dès 1986, cette technique a été utilisée pour identifier les premiers criminels dans des affaires qui auraient été classées sans ça. Avec le temps la technique s’est perfectionnée et permet aujourd’hui d’identifier 99,9% des données présentes dans le code génétique et ainsi de réduire le taux d’erreur de ce type de test. Cette démocratisation du test ADN s’est suivie d’une multiplication de son utilisation. À l’heure actuelle, l’ADN est toujours utilisé pour aider la justice, mais il permet aussi d’aider la médecine et de prouver les liens de parenté entre les individus. Cette pratique est de plus en plus plébiscitée. Voici 7 raisons pour lesquelles vous devriez, vous aussi, envisager de faire un test de paternité à la naissance de votre enfant.

.

S’assurer qu’il est bien votre enfant :

. Être père est souvent un tournant dans une vie. Le moment où l’on devient parent est souvent le véritable moment de transition vers l’âge adulte. Devenir parent c’est prendre des responsabilités et être prêt à faire des sacrifices pour un autre être. Mais est-on prêt à le faire pour un être qui n’a pas le même sang que nous ?

À une époque où l'on estime qu’un père sur 10 élève l’enfant d’un autre sans même le savoir, le test de paternité s’est largement démocratisé. Que vous soyez au début d’une relation. Que vous suspectiez que votre compagne ait pu vous tromper. Ou que vous ayez été particulièrement absent sur la période durant laquelle vous estimez que l’enfant a été conçu, vous avez intérêt à faire un test de paternité.

.

Ne pas reconnaitre à tort un enfant qui n’est pas le vôtre :

. Au moment de la naissance d’un enfant, il y’a une étape administrative essentielle qui est la reconnaissance de cet enfant. Si pour la femme il n’y a aucun doute, elle est forcément la mère de l’enfant auquel elle a donné la vie, pour l’homme c’est potentiellement plus compliqué. À moins que vous soyez déjà marié, il vous faudra faire la démarche de reconnaitre l’enfant dont vous êtes le père. Cette démarche n’est pas à prendre à la légère, car elle fera de vous, envers l’État et les autres, le responsable légal de cet enfant !

.

À moins que vous soyez totalement sûr de la femme avec qui vous partagez votre vie, nous vous conseillons donc d’effectuer un test ADN préalable à cette décision. Il serait dévastateur de découvrir, après avoir créé des liens, des souvenirs et avoir fait les sacrifices nécessaires à l’éducation d’un enfant, qu’il n’est finalement pas votre enfant. Pire imaginez que vous vous aperceviez que ça soit celui d’une de vos proches connaissances ? Prenez le temps de faire ce test dès la naissance de votre enfant pour éviter ce genre de déconvenues.

.

Ne pas avoir de pension alimentaire à payer :

. Un enfant représente un engagement personnel de tous les instants pour ses parents. Mais ça représente aussi un engagement financier très important. À la naissance déjà les différentes fournitures plombent le budget des jeunes parents. Sans compter que l’arrivée d’un enfant est souvent synonyme de la nécessité de changer de logement ou de véhicule. Ensuite, les frais de scolarité, de loisir et de santé se multiplient et font grimper l’addition. C’est sans compter sur le cout astronomique des études supérieures qu’ils feront.

.

En reconnaissant un enfant, vous vous engagez à participer au cout du développement de votre enfant. Et même si cette reconnaissance peut être contestée au cours du temps, cette procédure de contestation connait un délai de prescription très strict ! Si vous n’avez pas lancé la procédure 5 ans après la naissance ou la reconnaissance de l’enfant, celui-ci sera considéré légalement comme le vôtre, même si vous prouvez scientifiquement le contraire ! Vous sortir d’une relation néfaste :

.

L’infidélité est fléau qui touche de plus en plus de couples. Alors soit on décide de vivre avec, et parfois même d’en faire un mode de vie, soit l’infidélité est une véritable tromperie. Signe que les membres d’un couple ne sentent finalement pas comblé dans leur relation, c’est aussi et surtout une preuve d’irrespect à l’égard du cocu ou de la cocue. En général, cette situation est significative d’une relation néfaste où l’un des membres du couple donne plus à l’autre que ne fait le second.

.

Si vous êtes de ceux, plus conventionnels, qui considèrent que la fidélité est le ciment d’un couple en bonne santé et qui permet de mesurer sa force, vous souhaiteriez que votre compagne ne vous fasse pas d’infidélité. Rien en dehors des qualités de votre compagne ne peut vous le garantir. Et même là les tentations sont nombreuses et vous pourriez être tristement surpris des infidélités de femmes qui paraissent aux premiers abords tout à fait recommandables. En faisant un test de paternité et en vérifiant ainsi que vous êtes bien le père de votre enfant vous vous garantirez au moins que votre femme ne vous a pas trompé jusqu’ici.

.

En cas de crainte d’échange de votre bébé à la maternité :

.

On a tous en tête le scénario du film « La vie est un long fleuve tranquille » dans lequel deux familles diamétralement opposées se retrouvent confrontées à l’échange de leur bébé à la maternité. Comme de nombreux films, il s’est inspiré de la réalité. Les cas d’échange intentionnels ou non d’enfants à la maternité sont malheureusement plus nombreux que ce que l’on croit. Et même si l’amour que l’on donne à un enfant ne dépend pas de liens génétiques, il y aura toujours une part inexplicable de différence entre un enfant adopté et un enfant naturel. Une mère mammifère en général et primate en particulier peut reconnaitre son enfant grâce à des signes non apparents que les scientifiques n’arrivent pas encore à déterminer.

.

Même s’il existe une traçabilité grâce aux bracelets qui sont mis aux poignets des enfants dès leur naissance, ce mode est loin d’être infaillible. Il arrive souvent que les bracelets tombent dans les pouponnières. Dans certains cas il est arrivé que des enfants ayant souffert d’une mort subite soient remplacés par d’autres bébés. Alors, n’hésitez plus à faire un test ADN paternité de votre enfant.

.

Mettre fin à des suspicions :

.

La suspicion et le doute sont deux éléments inconciliables avec une relation amoureuse et familiale équilibrée. Dans certains cas, le comportement, l’activité professionnelle, le manque de communication ou simplement des signes mal interprétés peuvent vous faire imaginer les pires choses. Ces suspicions risquent de vous ronger, de vous empêcher de dormir, de vous mener tout droit dans une grave dépression, bref de vous gâcher la vie. Pour sortir de cette situation ô combien inconfortable à vivre pour vous comme pour vos proches il n’y a qu’une seule solution, cherché à vérifier vos craintes.

.

Pour vérifier que votre femme ne vous a pas fait d’infidélité, ou que cet enfant est bien le vôtre, la meilleure solution est sans aucun doute d’effectuer un test ADN. Un test devenu peu couteux, sans douleur, et surtout rapide tant à effectuer que pour recevoir vos résultats. Il vous permettra d’en finir avec vos soupçons et en fonction des résultats, soit de reprendre votre vie familiale avec sérénité, soit de mettre fin à une relation néfaste. Dans le cas d’un divorce, un test ADN, obtenu légalement, vous permettra d’obtenir que la faute de votre compagne soit reconnue.

.

S’assurer de la bonne santé de l’enfant :

.

Ce dernier argument est sans aucun doute le plus important ! Plutôt que de se soucier de vos atermoiements, certes essentiels pour bâtir une vie saine et stable, il s’agit de se préoccuper de la santé et de l’avenir de votre enfant. https://www.adnpaternite.fr/detecter-des-maladies-grace-a-lanalyse-adn-dune-goutte-de-sang"> De nombreuses maladies graves se manifestent génétiquement dans l’ADN des individus. En faisant une analyse ADN de votre enfant, vous obtiendrez le portrait génétique de ce dernier qui permettra à un œil averti de vous prévenir des risques génétiques qu’il présente.

.

En effectuant un test de paternité certain laboratoire vous proposeront par la même occasion et pour un coût peu élevé, à la vue des gains en matière de santé et de bien-être que ça apporte, de fouiller dans l’empreinte génétique de votre enfant pour y trouver les prédispositions génétiques à certaines maladies ou troubles sanitaires. De cette manière vous pourrez effectuer les premiers soins très tôt et ainsi permettre de préserver la santé de votre enfant. Vous pourrez aussi comprendre les meilleurs comportements à choisir avec votre enfant pour lui permettre de grandir dans le meilleur des cadres.

.

En conclusion :

. Effectuer un test de paternité à la naissance de votre enfant est devenu tout à fait naturel. En plus de vous permettre d’avoir la garantie que l’enfant qui vient de naitre est bien le vôtre, il vous permettra d’avoir des données génétiques indispensables pour offrir à votre enfant les meilleurs moyens de grandir dans d’excellentes conditions. Les sites sont de plus en plus sûrs et efficaces et le test ADN est toujours plus simple à mettre en œuvre. Pour finir, rassurez-vous, ce test ne présente aucun risque pour la santé de votre enfant !

.

.

Commentaire de Pierre DANIS

Selon la Bible, les rapports sexuels viennent de DIEU et sont prévus pour être pratiqués dans le cadre du mariage, c'est-à-dire, un homme et une femme unis pour la vie sur la base de l'amour.

Retour à l'accueil