Les fruits et les légumes modernes

L’agriculture intensive a tellement évolué que nos légumes d’aujourd’hui n’ont plus rien à voir avec leurs ancêtres.

Ce n’est qu’à force de sélection, de tri, de manipulation et d’hybridation que ces cônes énormes, monstrueux, d’un jaune électrique voire fluorescent ont recouvert les plaines de l’Iowa et, malheureusement aussi, du terroir français. Sans parler de leurs grains charnus qui sont imbibés de DDT, de Roundup et d’agents défoliants…

.

La pomme des années 1950

Même scénario avec la pomme que l’on mangeait dans les années 1950. S’agit-il encore du même fruit ? Terra Ecco rapporte qu’une pomme Transparente de Croncels de 1950 contenait 100 fois plus (!) de vitamine C qu’une pomme Golden d’aujourd’hui. Ce n’est pas étonnant quand on voit au supermarché ces pommes plus grosses que des boules de pétanque, qui ont toutes le même gabarit, la même couleur, une chair insipide et une peau épaisse.

Un problème généralisé aux autres fruits et légumes

Et c’est valable pour la plupart des fruits et légumes. Leur teneur en vitamine A, phosphore, calcium, fer, magnésium, potassium, acide ascorbique, a été divisée par 2, par 3, parfois même par 5 en 50 ans.

Entre 1951 et 1999, au Canada, les pommes de terre ont perdu 100 % de leur teneur en vitamine A (qui améliore la vue), et 57 % de leur teneur en vitamine C. Une autre étude américaine montre qu’en 51 ans, les pommes de terre ont perdu 47 % de leur teneur en cuivre, 45 % de leur teneur en fer et 35 % de leur teneur en calcium.

Le brocoli, réputé très riche en antioxydant, a perdu 80 % de sa teneur en cuivre et 75 % de son calcium par rapport à 1940. On observe la même dégradation des tomates : il faudrait manger 10 tomates de 1991 pour obtenir l’apport en cuivre d’une tomate de 1940.

Ces chercheurs ont obtenu des chiffres encore plus alarmants pour la carotte. Une autre équipe de chercheurs a calculé que la carotte moderne avait perdu 46 % de sa teneur en fer.

Les oranges d’aujourd’hui contiennent 8 fois moins de vitamine C et 21 fois moins de vitamine A que celles des années 1950. De même pour les pêches…

Quand les lobbys pro-OGM s’en mêlent

Cette métamorphose complète de l’apparence de nos fruits et légumes est allée si loin qu’elle sert aujourd’hui d’alibi aux lobbys pro-OGM. En effet, disent-ils, vous protestez contre les OGMs mais vous ignorez qu’aucun légume dans votre assiette n’a plus le moindre lien avec son apparence naturelle.

.

2 conseils simples pour s’en sortir

Pour compenser les pertes en teneurs nutritives, mangez des légumes biologiques. Des études ont montré qu’ils contenaient 40 % plus de micronutriments. Cela s’explique en partie parce que les légumes bio sont souvent cueillis à maturité.

Autre avantage des légumes biologiques : ils sont moins gorgés d’eau. À poids égal, vous aurez donc 15 % de chair en plus et ainsi plus de micronutriments. L’autre geste pour compenser l’appauvrissement de l’alimentation, c’est de prendre un complément de multivitamines quotidiennement.

Il faut qu’il contienne de la vitamine A, toutes les vitamines du groupe B, de la vitamine C, D, E et K. Mais aussi des minéraux : calcium, chrome, iode, magnésium, sélénium, zinc. Par contre, il ne devrait pas contenir de fer, de cuivre ou de manganèse qui sont nocifs en l’absence de carence avérée.

Eric Müller

.

Commentaire de Pierre DANIS

La réponse à la question « Pourquoi les végétaux dégénèrent-ils ? » se trouve dans la Bible (Genèse chapitre 3), et en particulier les versets 17 à 20 : « Il (DIEU) dit à l'homme : Puisque tu as écouté la voix de ta femme, et que tu as mangé de l'arbre au sujet duquel je t'avais donné cet ordre : Tu n'en mangeras point ! le sol sera maudit à cause de toi. C'est à force de peine que tu en tireras ta nourriture tous les jours de ta vie,

il te produira des épines et des ronces, et tu mangeras de l'herbe des champs.

C'est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain, jusqu'à ce que tu retournes dans la terre, d'où tu as été pris ; car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière. » Cet enseignement est unique au monde, car il explique pourquoi nous souffrons et pourquoi nous mourrons. Selon la 2ème loi de la thermodynamique, tout s'use et dégénère. Dans le jardin d'Eden, tout était parfait, et les fruits étaient délicieux et nourrissants, mais à cause de la rébellion de nos parents, Adam et Eve contre le Créateur, tout a commencé à dégénérer. C'est exactement le contraire de la théorie de l'évolution qui dit que les choses s'améliorent ! En réalité, nous sommes en pleine « dévolution », tout va de mal en pire, et voilà pourquoi les fruits et les légumes sont si peu nourrissants.

Retour à l'accueil